De la dictature à la démocratie par la non violence
De la dictature à la démocratie

De la dictature à la démocratie par la révolution non violente… Ou comment renverser le pouvoir sans effusion de sang.

Je vous présente ici le film, en français, de Gene Sharp dans lequel il nous explique les techniques qu’il a mis au point. Mais aussi des exemples très concrets de révolutions récentes dans lesquelles ses principes ont étés mis en application.

C’est une technique de combat qui se substitue à la guerre et à toutes formes de violence

Gene Sharp

 

Violences versus non violence

 

Lorsqu’on se sent opprimés, privés de ses droits et libertés, la première réaction qui nous vient à l’esprit, c’est de réagir violemment. De libérer la violence qui nous est faite par une violence équivalente. Bien souvent l’oppresseur a soumis les exécutants de la répression bien avant de soumettre le peuple. En conséquence, c’est le pot de terre contre le pot de fer !

Cette réaction a des conséquences négatives dans la plupart des cas : perte de vies humaines, création de « frères ennemis » dans la population et finalement perte de la cause, même si elle est juste. Pire encore le pouvoir devient ensuite encore plus répressif !  

La violence est donc la « meilleure manière » de perdre une cause juste.

 

Au contraire, la non violence est la meilleure façon de gagner. Mais elle semble contre intuitive. La réaction primaire à une attaque est la riposte. Du moins c’est que notre éducation nous a montré, à travers l’histoire en particulier. Nos éducateurs se sont ingéniés à nous décrire principalement des guerres, des dates de « victoire » et les noms des vaincus et des vainqueurs. 

Le tout renforcé par la culture de l’esprit de compétition… le mélange est explosif !

 

Difficile alors de s’imaginer qu’il existe une autre façon de faire respecter nos droits et de s’astreindre à un travail de démolition pacifique des bases de la tyrannie ! 

 

2020 : la croisée des chemins pour passer de la dictature à la démocratie réelle

 

2020… c’est l’année surprise, l’année de la tentative de coup d’état contre tous les peuples de la terre.

Oui, parce que l’état, c’est le peuple. Et pas de peuple, signifie pas d’état. Et pas de dirigeant non plus. Le vrai pouvoir c’est le peuple. Nous pouvons créer des mécanismes de gestion collectifs, mais les choses dérapent lorsque ces mécanismes sont pris en otage par quelques individus. 

Et donc 2020, c’est l’année de la manufacture de la « pandémie », du virus qui ne se comporte pas comme ses copains virus et des manipulations faussement « scientifiques » de toutes sortes. 

Mais c’est aussi et surtout l’année où le pouvoir qui s’est exercé dans l’ombre, depuis des siècles, est démasqué. Démasqué oui, mais pas encore démantelé. Et c’est là que nous avons besoin d’actions non violentes.

 

 

 

Les points intéressants de la non violence

 

L’attitude avec les forces de l’ordre

  • Ce sont avant des citoyens comme vous et moi
  • Ils réagissent s’il y a des violences 
  • Eux et leurs familles subissent la même dictature, les mêmes restrictions

 

Comment manifester en montrant ses intentions pacifiques

  • Les premières lignes sont le « visage » du rassemblement. Donc une image non violente
  • Les gestes pacifiques et de reconnaissance font toute la différence
  • Un encadrement de la manifestation (par le groupe qui manifeste) est indispensable

 

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger l’ouvrage de Gene Sharp « De la dictature à la démocratie ». Il est en français, gratuit et au format PDF. 

Mon avis ?

  • Tous leaders devraient posséder ce manuel et s’y référer.
  • Tout les groupes de résistance devraient avoir lu cet ouvrage et être prêt à mettre ses principes en oeuvre

 

La violence dans les rassemblements et les manifestations, ne font que renforcer la force de répression du pouvoir et légitime ses actions. 2020, c’est l’heure du choix. Trouvons les bonnes stratégies.

 

Partagez cet article avec un maximum de personnes et de groupes. Vos suggestions, vos commentaires sont les bienvenus.

Vous pouvez faire un don à ByeBigBoss en cliquant sur le bouton. Merci d’avance.

Faire un don

De la dictature à la démocratie par la non violence

4 commentaires sur “De la dictature à la démocratie par la non violence

  1. L’OMS VIENT DE LÂCHER UNE BOMBE.
    23 août 2020 admin4050

    LES ASYMPTOMATIQUES NE TRANSMETTRAIENT PAS LE VIRUS.

    Celle par qui cette surprenante annonce est arrivée : Dr Maria Van Kerkhove, chef de l’unité des maladies émergentes et des zoonoses de l’OMS.

    Personne ne s’y attendait et pourtant c’est sorti du siège de l’OMS à Genève. Tout le monde, y compris les gouvernements, pensaient que le coronavirus se transmettait même par une personne qui ne présente aucun symptôme. Revirement.

    Selon des responsables de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les patients atteints de coronavirus sans symptômes ne transmettent pas le virus. Voilà qui remet en question les assertions de certains chercheurs pour qui la maladie pourrait être difficile à contenir en raison d’infections asymptomatiques et qui ont inspiré la plupart des politiques de lutte contre la Covid-19

    Certaines personnes, en particulier les personnes jeunes et en bonne santé qui sont infectées par le coronavirus ne développent jamais de symptômes ou ne développent que des symptômes bénins. D’autres peuvent ne développer des symptômes que quelques jours après avoir été réellement infectés.

    Les preuves préliminaires des premières propagations du virus indiquent que celui-ci pouvait se propager par contact de personne à personne, même si le porteur ne présentait pas de symptômes. Or, les responsables de l’OMS affirment maintenant que si une propagation asymptomatique peut se produire, elle n’est pas le principal moyen de transmission.

    On est passé à côté

    Dr Maria Van Kerkhove, chef de l’unité des maladies émergentes et des zoonoses de l’OMS explique: « D’après les données dont nous disposons, il semble toujours rare qu’une personne asymptomatique transmette effectivement à un autre individu ». Lors d’un point de presse au siège de l’agence à Genève, la responsable a ajouté que ce cas est « très rare ».

    Cela change tout donc pour les mesures que les gouvernements doivent prendre pour limiter la propagation de la pandémie. « Les réponses du gouvernement devraient se concentrer sur la détection et l’isolement des personnes infectées présentant des symptômes et le suivi de toute personne susceptible d’avoir été en contact avec elles », conseille Van Kerkhove qui tempère néanmoins ses propos en affirmant que « davantage de recherches et de données sont nécessaires pour vraiment répondre à la question de savoir si le coronavirus peut se propager largement par le biais de porteurs asymptomatiques ».

  2. Bonjour Palleja,
    Oui, je sais mais je ne vois pas le rapport avec la non violence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut